TOGO - AKOSSIWA avec Assilassimé Solidarité

Chercher la marchandise en province, acheter au bon prix, marcher pour trouver le client : Akossiwa est toujours en mouvement pour faire tourner son entreprise. Son rêve : ouvrir une boutique pour recevoir ces clients !

Des nouvelles d'Assilassimé et d'AKOSSIWA 2017-2018

ASSILASSIME logo 2016

ASSILASSIME SOLIDARITE

La réussite de la microfinance sociale par Entrepreneurs du Monde

Grâce à Assilassimé, Akossiwa,vendeuse de produits d’épicerie au Grand Marché, a pu se former et ainsi mieux gérer son activité. Les formations, notamment celles sur l’épargne, ont un grand intérêt pour elle. En effet, épargner lui permet de mieux gérer ses achats et d’entreprendre des projets, comme celui d'ouvrir une boutique lui permettant de ne plus avoir à circuler, chargée, toute la journée. Elle a rejoint le group N’tifafa (Paix en éwé́) du programme d'Assilasimé et a reçu deux prêts, de 40 000 et 60 000 FCFA (61 et 91 €) afin de grouper ses achats et rentabiliser ses déplacements.  

 

En 2017, l’institution de microfinance Assilassimé au Togo touché 26 110 bénéficiaires, comme Akossiwa, soit 6 110 de plus que l’objectif initial ! Assilassimé a ainsi octroyé 27 364 prêts d’un montant moyen de 193 €.  

Une meilleure proximité avec les bénéficiaires en 2017

La mission d’Assilassi est unique dans le paysage de la microfinance sociale au Togo car elle ne demande ni garantie, ni caution et sert donc les personnes les plus vulnérables en leur apportant un accompagnement complet. Ainsi, chaque année Assilassimé s’attache à accomplir cette mission, et rencontre un franc succès! Assilassimé a ouvert deux nouvelles agences en 2017 en périphérie de la capitale, Lomé, afin de toucher les populations isolées.  

 

De plus, la géographie n’est pas le seul souci que peuvent rencontrer les bénéficiaires, parfois ceux-ci peuvent être atteints de problème au niveau physique. Pour y remédier, l’institution travaille avec 24 associations appuyant des personnes en situation de handicap, ayant le virus du VIH, étant veuves ou mères célibataires. L’ONG Christian Blind Mission (CBM) a par exemple formé les managers d’Assilassimé au sujet de l’inclusion financière concernant les personnes handicapées et a assuré l’impression d’outils de formation.  Enfin, avec l’ONG CRIPS, l’équipe a accompagné des personnes vivant avec le VIH en milieu rural. 

 

ASSILASSIME 2015 beneficiaire groupe

 

 

 

L’institution de microfinance sociale à l’horizon 2018 

Ouverture d’une agence rurale 

 

Suite à plusieurs missions de prospection, une agence rurale sera ouverte au second semestre 2018, à Amlamé, dans la préfecture d’Amou.  L’ouverture de cette agence bénéficiera à environ 500 bénéficiaires ruraux tant par ses services financiers que non financiers. L’identification des bénéficiaires se fera avec l’appui des organisations paysannes et des associations de la localité.  Des produits spécifiques seront créés pour répondre à leurs besoins : avances sur récolte et formations agricoles spécifiques. 

 

Renforcement de la gestion de la performance sociale 

 

3 ans après une première évaluation de la performance sociale, un audit social sera réalisé en 2018.  L’objectif est d’évaluer le niveau de mise en œuvre des normes universelles de gestion de la performance sociale.  Cet audit permettra d’identifier des points d’amélioration de la mission sociale poursuivie par AssilassiPour rester en adéquation avec les besoins de ses bénéficiairesl’équipe suivra les recommandations de l’enquête de satisfaction 2017. 

 

Les objectifs d'Assilassimé pour l’année 2018 sont de toucher 27 690 bénéficiaires et d’octroyer 37 645 prêts.  

 

 

ASSILASSIME 2017 beneficiaire rural


Des nouvelles d'Assilassimé et d'Akossiwa

ASSILASSIME logo 2016

ASSILASSIME SOLIDARITE

La réussite de la microfinance sociale par Entrepreneurs du Monde

Assilassimé, « Main dans la main » en langue locale, est l’institution de microfinance sociale créée en 2012 par Entrepreneurs du Monde au Togo. En partenariat avec 21 autres associations et groupes de quartier, Assilassimé propose des services financiers et non financiers qui apportent un soutien direct aux plus vulnérables, notamment des personnes vivant avec un handicap ou avec le VIH mais aussi des veuves ou des filles mères par exemple. L’objectif d’Assilassimé est de permettre à ces personnes vulnérables de devenir autonomes et de gérer durablement leur micro-entreprise.

 

Grâce au soutien d’Assilassimé, Akossiwa a bénéficié de formations et a commencé à épargner. Aujourd’hui, son projet est d’ouvrir une boutique, ce qui améliorera ses conditions de travail. Elle souhaite aussi permettre à ses enfants de réaliser leurs rêves en finançant leurs études.

 

Seule institution de microfinance au Togo à ne demander aucune garantie ni caution personnelle, Assilassimé s’adapte réellement à chaque situation. Avec sa forte vocation sociale, Assilassimé se distingue des autres institutions de microfinance présentes au Togo car l’intérêt des bénéficiaires y prime, comme l’explique Jacques Afetor, directeur exécutif de l’institution.

Une croissance exceptionnelle …

Et apparemment … cela fonctionne ! En un an, Assilassimé a vu son nombre de bénéficiaires doubler passant de 8 295 bénéficiaires en 2015 à 17 775 bénéficiaires en 2016. Cette croissance exceptionnelle a permis de nombreuses avancées. Une cinquième agence a été ouverte au Nord de Lomé et un crédit Energie a été lancé : il est dédié à la fois à une activité génératrice de revenus et à l’achat d’une lampe solaire ou d’un réchaud amélioré. Par ailleurs, trois nouveaux modules de formation ont été développés et trois travailleurs sociaux supplémentaires ont été recrutés pour mieux accompagner les bénéficiaires.

 

AGOE 2017 formationJPG 1

 

 

 

… pour de nouvelles perspectives !

Ces très bons résultats ouvrent de belles perspectives. Une 6ème agence sera ouverte en milieu rural afin de toucher les populations avec des services adaptés : un crédit rural et des formations agricoles spécifiques. Dans la même idée, une septième agence sera ouverte dans la périphérie de Lomé afin qu’au total 2 500 paysans bénéficient des services proposés. Dans l’idée de développer une agriculture raisonnée, les formations incluront des séances sur les principes d’agro-écologie et les valeurs environnementales. Par ailleurs, le crédit Energie sera étendu. Assilassimé prévoit donc d’aider 20 000 micro-entrepreneurs en 2017 et d’octroyer 25 000 prêts d’un montant moyen de 122 €.

 

 

LOME 2017 beneficiaire octroi rechaud Dede ADIMADO9